N°337 - Vincent aussi doux qu'une peau de bébé

Publié le par Erotica51

Vincent commençait à se détendre finalement ; Elles étaient douces dans leurs gestes et s’amusaient même à lui offrir quelques caresses coquines qu’il reconnaissait savourer discrètement. Il adorait cette façon qu’avait la main de Maîtresse Blanca de lui faire pencher la verge, tantôt à droite, tantôt à gauche, sous prétexte de le raser.

 

Quand à son amie Ariane, il fallait reconnaître qu’elle aimait bien elle aussi le titiller,n’hésitant pas à lui glisser ses doigts pleins de mousse, entre les cuisses, soulevant délicatement ses bourses, puis caressant son scrotum du bout de l’ongle.

 

Ces diablesses s’entendaient comme deux larrons en foire. Il les entendait pouffer de rire, en le voyant bander comme un étalon, la queue dressée orgueilleusement devant elles, comme pour les narguer. Il y en aurait bien une des deux quand même qui  finirait par craquer à force de le peloter, se dit Vincent, amusé.

 

Il sentait le crissement du rasoir sur sa peau, se laissait béatement toucher, tripoter, caresser, se disant que, finalement, il n’aurait pas donné, pour tout l’or du monde, sa place à un autre ! Ah non, pas question ! ce petit jeu finalement lui plaisait trop !

 

Soudain la voix d’Ariane se fit entendre :

 

-          Regarde comme sa peau ainsi est devenue aussi douce qu’un bébé !

-          Hummmm en effet. Il sera bien plus agréable à toucher, murmura Maîtresse Blanca, d’un ton amusé, en le voyant frétiller.

-          Nous pouvons commencer à déguster nos tranches d’ananas maintenant qu’il est rasé et prêt pour la seconde partie du programme ? demanda Ariane, soudain pressée…

-          Allons-y ! rétorqua son amie

 

Vincent tenta de redresser la tête pour protester. Elles n’allaient quand même pas le laisser comme ça, pour aller goûter leur ananas ? ! Il avait la queue si raide que son gland paraissait sur le point d’exploser ! Il n’en pouvait plus d’attendre ! Quelles sadiques !

 

Il poussa un soupir à fendre l’âme en entendant leurs pas décroître, une fois de plus, le laissant à ses réflexions désabusées sur la cruauté des femmes. S’il en avait l’occasion, lui aussi se vengerait plus tard, en les laissant se pâmer  d’envie !

 

Ah enfin, elles revenaient. Elles avaient avalé leur ananas drôlement vite fait, pensa-t-il, se retenant de rire. Elles devaient avoir trop envie de lui. Il percevait leurs parfums, tenant l’oreille à tout ce qu’elles allaient dire…ou vouloir faire. Il était prêt à y mettre toute son énergie et sa bonne volonté pour les satisfaire !

Quelle ne fut pas sa stupéfaction en sentant des gouttes froides tomber sur ses cuisses et son bas ventre !?  A quoi jouaient-elles cette fois ci ? Une main chaude et pourtant ferme se referma sur son sexe, le branlant fermement, lui rendant un peu plus de vigueur :

 

-          Vas-y ! mets lui, ordonna Maîtresse Blanca

 

Gloups ! Mais c’était drôlement froid sur sa queue qui en frissonna elle aussi de surprise ! En plus, un liquide poissait en glissant entre ses cuisses, coulant jusqu’à son anus, le laissant tout éberlué !

 

-          Bon, j’ai vraiment faim cette fois dit en riant Maîtresse Blanca, en éclatant de rire

-          Oh moi aussi ! Ce dessert est vraiment original et me donne follement envie, renchérit Ariane en se penchant sur lui…

 

Comment vous dire ce qu’il ressentit en sentant ses petits coups de dents si près de son sexe que son cœur en défaillait. Parfois il percevait sur sa peau sensible la caresse d’une langue aventureuse…Il imagina leurs visages si proches, face à face, en train de consommer sur son sexe, ces tranches d’ananas qu’elles lui avaient enfilé ! Ces deux garces en profitaient pour l’exciter à fond au point que sa queue allait exploser et leur jouir en pleine figure si elles continuaient !

 

A suivre

 

 

 

Publié dans Histoires érotiques

Commenter cet article

Anonyme 31/08/2008 18:11

Très joli et ravie d'avoir trouvé ce site au détour d'un clicsuper !

Ermavitch 26/08/2008 22:16

:)

Erotica51 27/08/2008 12:04


Cela te plait Ermavitch ? sourire...

Mariequi prepare aujourd'hui  la suite


EMMANUEL 22/08/2008 18:45

ce VINCENT doit vraiment avoir mal à la BI.. et ses maitresses sont  vraiment SADIQUE......

Erotica51 27/08/2008 12:05


Que veux tu Emmanuel !

Les femmes ne sont elles pas reputées pour etre des anges de coeur et des diablesses de cruauté ? rire

Bisesss

Marie Ange