N°307 - Douceur d'aimer

Publié le par Erotica51

 


Pour la première fois, je remarquais un changement imperceptible dans sa voix, au téléphone. Emu ? Troublé ? Impatient ? Des centaines de kilomètres encore nous séparaient. J’avais souri devinant bien des pensées qu’il n’avait osé me murmurer au téléphone. Je l’avais rassuré : j’arrivais. Dans quelques minutes, mon train allait démarrer pour me ramener auprès de Lui. Il n’avait pu attendre jusqu’à lundi et m’annonçait qu’il viendrait me chercher, à la gare, dès mon retour.

 

 

Un week-end, sans l’autre est parfois révélateur des sentiments qui existent dans un couple. Le Temps avait passé si vite depuis notre première rencontre. Il y avait eu son sourire qui soudain avait illuminé la grisaille d’un automne gris qui s’annonçait…Le revoir à un moment ou je ne m’y attendais pas m’avait désarçonnée. J’avais tout essayé pour le décourager. Rien n’y avait fait. J’ignorais à cette période, que cette fois ci, il n’avait plus l’intention de me laisser m’échapper…

 

Depuis cette rencontre, il y en avait eu beaucoup d’autres. Auprès de Lui, je n’avais plus vu défiler les jours et puis les mois. Cela faisait maintenant 9 mois. Parfois je pensais à Lui et c’était comme si soudain, nos pensées communiquaient. Il se matérialisait soudain comme si un lien secret, depuis entre nous, venait de se créer

 

J’étais descendu du train, tremblante d‘épuisement. La Capitale exige d’avoir de bonnes jambes. La foule m’avait étourdie aussi sûrement qu’une coupe de champagne bien frais. Beaucoup de marches à monter et descendre comme si ces escaliers ne devaient jamais s’arrêter. J’avais peu de sommeil Avec tous mes amis et amies, nous avions encore tant de choses à nous raconter. Beaucoup de monde à revoir ou à découvrir pour la première fois. Je venais de passer 48 heures intensives…en plaisir, riches d’émotions, en sourires, le cœur rempli de joie et d’amitié. Mon escapade dans la Capitale venait de se terminer, une nouvelle fois.

 

Je venais à peine de poser le pied sur le quai que mon regard se sentit irrésistiblement attiré…Il était là, marchant dans ma direction, à grandes enjambées, pressé de me retrouver. Incrédule, je l’avais contemplé, n’osant croire qu’il était à nouveau auprès de moi, pressée soudain de l’embrasser, de lui parler, de lui raconter ce week end étourdissant qui comme une enfant, m’avait émerveillée, résistant à l’envie de me jeter dans ses bras.

 

La foule mouvante grouillait, autour de nous, pressée, et pourtant, c’était comme si le Monde venait brusquement de s’arrêter…Je comprenais mieux cette expression qui dit que les amoureux sont seuls au monde. Je ne voyais plus que lui. En l’observant, mon regard s’était illuminé, mon sourire avait jailli de mes lèvres assoiffées brusquement de ses baisers qui m’avaient manquée…

 

Je retrouvais enfin cet homme qui avait bouleversé ma vie par sa ténacité et que depuis plusieurs mois, avait patiemment su pénétrer la forteresse de mon cœur, m’offrant de merveilleuses plages de bonheur, en sa compagnie, sans jamais rien exiger en retour, si ce n’est, juste mon Coeur.

 

23/6/08

 

Marie Ange

 

Commenter cet article

Muse 24/06/2008 16:26

Ces moments ou l’on a envie d'être la plus belle, on guette chaque silhouette, cet instant ou il arrive, ravi, heureux, plein de bonheur autour de ses bras....Le plaisir enfin d'être deux, d'être seuls, au milieu de tous, se retrouver, s’aimer dans la simplicité, dans la complicité.Plein de bonheur à toi Marie.

Erotica51 24/06/2008 21:30


Coucou Muse

Tu connais aussi ces emotions que l'on ressent, face à cette attente, pour l'Homme que l'on aime...C'est quelque chose d'unique au monde !Merci pour tes voeux Muse et au plaisir de te revoir cet
ete...
Bises affectueuses

Marie Ange


malicia 24/06/2008 03:07

Comme c'est bien écrit et décrit... Cette attente et cette joie de le revoir... Oui c'est au cours de séparation même petites que l'on mesure encore plus tout l'amour que l'on a pour l'autre. Je te souhaite beaucoup de bonheur Marie, tu le mérites. Bisous

Erotica51 24/06/2008 12:07


Merci beaucoup Malicia ...

L'attente meme ephémère est en effet revelateur des sentiments que l'on eprouve pour l'homme qu'on aime...Il embellit ma vie chaque jour depuis notre rencontre.Je te souhaite tout le
bonheur du monde à toi aussi Malicia. Bisous

Marie Ange